Le profil typique des victimes dans le crédit

la répartition des fraudes a montré que la majorité des victimes sont des hommes (64,%) tandis que l’analyse par tranche d’âge a montré que l’augmentation la plus importante des cas concernait la tranche d’âge 18-30 (+23,%) et de 31 à 40 ans (+6,4 %) tandis que les cas de fraude à l’égard des classes les plus âgées de la population ont diminué (51-60-11,0% et plus de 60-15,7%).

Selon l’analyse du Crif, le montant moyen des fraudes au crédit détectées au premier semestre 2019 (4 662 euros) a marqué une forte baisse par rapport au passé: -21,4% confirmant le fait que les fraudeurs se tournent vers des montants de plus en plus modestes pour réduire les chances d’être découverts.

Mais quel est le profil des victimes ?

Selon la cartographie réalisée par le Crif, la répartition des fraudes montre que la majorité des victimes sont des hommes (64,9%) tandis que l’analyse par tranche d’âge montre que la plus forte augmentation des cas concerne les 18-30 ans (+ 23,2%) et les 31-40 ans (+ 6,4%) tandis que les cas de fraude à l’encontre des classes plus âgées de la population ont diminué (51-60-11,0% et plus de 60 -15,7%).

Les analystes du Crif sont allés plus loin et ont observé le phénomène de la fraude au crédit également d’un point de vue géographique.

Il est ainsi apparu que l’incidence la plus élevée de cas a été enregistrée en Lombardie, suivie par la Campanie, le Latium et la Sicile, avant le Piémont et les Pouilles. Dans ce cas, l’analyse du premier semestre 2019 n’a montré aucune surprise par rapport à ce qui a été cartographié un an plus tôt, à la seule exception du tandem Lombardie-Campanie avec le Nord qui a inversé sa position avec Naples et ses environs.

 » La plus forte augmentation des cas par rapport aux six premiers mois de 2018 a été enregistrée dans le Molise (+66,7), bien que les chiffres absolus restent modestes, suivi de la Ligurie (+13,9%), de la Lombardie (+11,2%) et de la Sicile (+9,8)%) « , préviennent les experts du Crif. 

La comparaison entre le nombre de fraudes et le montant des crédits déboursés a toutefois révélé des variations importantes dans certaines régions, la Calabre, par exemple, passant de la neuvième à la troisième place.

PARTAGEZ

Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on facebook
Share on twitter
Share on email